À PROPOS DE
TON BONHEUR EN VRAC

Claudia Giorgis

En cherchant des solutions alternatives aux grandes surfaces, Claudia Giorgis prend conscience du nombre «considérable» de déchets qui en résulte. Impossible toutefois de trouver une solution de proximité. «S’il faut faire des longs trajets en voiture pour s’approvisionner bio ou local, l’exercice perd sa raison d’être», songe-t-elle.

Ni une ni deux, l’idée d’ouvrir une épicerie locale prend forme. Tout va ensuite très vite. «On me le dit souvent, avoue cette assistante médicale de formation. Je suis quelqu’un qui va droit au but. Si je veux quelque chose, j’essaie de me donner les moyens d’y arriver.»

Pour atteindre son objectif, Claudia Giorgis lance une opération de financement participatif via la plateforme neuchâteloise Yeswefarm.ch, une initiative consacrée aux projets innovants en lien avec l’alimentaire et l’agriculture. Les gens répondent présent et les 36 000 francs nécessaires à la création de sa petite société sont réunis. «Plus de 400 personnes m’ont soutenue. Cela reste un des meilleurs résultats obtenus sur ce site. Mais ce qui me plaît surtout, c’est que ce sont des gens que je revois dans mon magasin.»

TBEV__56_.jpg